Vous avez trouvé la propriété de vos rêves, mais le prix annoncé est au-dessus de votre budget ? Certains indicateurs peuvent vous encourager à discuter le montant d’acquisition. Découvrez ci-dessous 3 conseils qui vous aideront à les identifier.

Renseignez-vous sur le marché local

Une bonne connaissance du secteur et des tarifs pratiqués vous aideront à évaluer au plus juste la valeur réelle du bien convoité. Pour ce faire, voici quelques pistes :

  • comparez les prix au mètre carré de la zone ciblée, par exemple en consultant les annonces concurrentes ;
  • faites estimer le logement par différents sites internet dédiés ;
  • considérez les détails matériels et pratiques : la proximité des écoles, des transports, l’étage, la présence ou non d’un ascenseur, sont autant de critères qui peuvent influencer le montant global d’achat.

De plus, un bien qui tarde à trouver acquéreur est en réalité souvent surévalué, et donc négociable. Un rabais de 10 % en moyenne est envisageable pour une propriété sur le marché depuis plus de 3 mois. N’hésitez pas à enquêter sur son historique de vente.

Identifiez et chiffrez les travaux à prévoir

Selon leur ampleur, les travaux peuvent faire diminuer un prix d’achat immobilier de 10 à 20 %. Dans cette optique, veillez à vous entourer de professionnels durant les visites. Ils vous fourniront un devis que vous pourrez prendre en compte dans votre analyse. Le montant du bien a-t-il été considéré en fonction de ces dépenses ? Dans le cas contraire, une négociation semble possible.

La revue du dossier de diagnostic technique (DDT) peut également vous renseigner sur d’éventuels frais de réhabilitation à engager, et les délais de mise en place. Les logements construits avant 1980 présentent notamment un diagnostic énergétique souvent défavorable, à ne pas négliger dans l’estimation de votre offre d’achat.

Prenez en compte les frais annexes

Des charges élevées ? Des travaux de copropriété à voter ? Les procès-verbaux des dernières assemblées générales vous éclaireront sur les sujets en suspens et les frais à anticiper. Un ravalement de façade à prévoir à court terme peut par exemple légitimement faire l’objet d’une discussion du prix d’achat.

Dans tous les cas, votre agent immobilier est la personne la plus indiquée pour apporter son expertise dans le cadre d’une négociation. N’hésitez pas à faire appel à lui pour tout conseil.

Ajouter un commentaire