Nombreux sont les investisseurs qui mettent de l’argent dans les actifs boursiers. Un engouement qui s’explique en grande partie par les dividendes amassés en cas d’une élévation de la valeur marchande de l’action. Pourtant, le vent peut aussi tourner en défaveur à cause puisqu’ils sont exposés à des risques permanents comme le Krack boursier. Ce dernier est intimement lié à une bulle spéculative. Mais que signifie réellement ce terme économique ?

C’est quoi une bulle spéculative ?

Une bulle spéculative est un accroissement anormal du coût unitaire d’une action boursière. Elle est en corrélation avec une mauvaise interprétation du marché. Quand le phénomène se produit, la valeur réelle de l’action est largement inférieure à celle visible en temps normal. L’effet de mimétisme en est sa cause principale. Sachez que les acteurs du marché vont réagir en fonction des informations qu’ils entendent et perçoivent. Une entreprise pharmaceutique a par exemple réussi à trouver un vaccin contre le Covid-19. De cela découlent les spéculations qui font état d’une rentabilité rapide. De ce fait, les particuliers contactent les courtiers pour acheter des actions de l’entreprise en question. En voyant ces faits, d’autres opérateurs vont adopter la même stratégie puisqu’ils aspirent aussi à un gain énorme.

Que se passe-t-il après la hausse du prix ?

Lors d’une bulle spéculative, la loi de l’offre et de la demande va être en déséquilibre. Devant la forte hausse de l’action, la recommandation principale des courtiers sera d’acquérir le plus d’actions possible. Ainsi, le propriétaire de l’actif pourra revendre avec une plus-value importante. Pourtant, après l’atteinte du pic, les choses vont commencer à se décanter surtout lorsque la bulle spéculative grossit de jour en jour. En effet, tout le monde va revendre son action en même temps pour anticiper un décroissement futur. On parle alors d’éclatement de la bulle spéculative. L’explication revient à une prise de conscience collective que toute chose à une fin. De plus, ils constateront l’irrationalité de la valeur de l’actif.

Le Krach boursier

Une fois que les propriétaires se sont débarrassées de leur action. Un krach boursier sera incontournable parce que le prix de vente est en dessous du normal. De plus, il sera ardu de dénicher un acheteur potentiel, car l’action ne fera plus l’objet d’intéressement. Le mouvement de panique perdure quelques jours. Puisque des pertes financières énormes sont observées, plusieurs institutions feront alors leur intervention. L’économie sera en crise.

Ajouter un commentaire