L’achat immobilier constitue un moyen d’arrondir ses fins du mois grâce à des rentes. Pourtant, il ne faut pas investir dans tous les biens immobiliers proposés à la vente sans une analyse au préalable. En pratique, tout investisseur qui se respecte doit réaliser une étude de la rentabilité locative. Soyez malins, vous aussi commencez à financer un projet comme un professionnel.

C’est quoi la rentabilité locative ?

La rentabilité locative permet de savoir approximativement le montant que le bien va restituer chaque année. Pour ce faire, il faut prendre en compte dans le calcul, le loyer mensuel à appliquer, le prix d’achat et les divers frais liés à son acquisition. Exemples, les frais du notaire, frais bancaire ou les frais d’agence. Elle est exprimée en pourcentage. En ayant en tête l’information, vous pouvez disposer d’un élément parmi tant d’autres qui permettra de faire pencher la balance en faveur ou non du projet.

Quelles sont les méthodes de calcul ?

Deux techniques permettent de faire sortir le ratio du rendement locatif. Il existe le rapport locatif brut et net

Le rapport locatif brut

Les investisseurs sont souvent amenés à établir un calcul rapide pour trouver le rapport en pourcentage. Ils utilisent alors la méthode du rendement locatif brut. Il est calculé en deux temps. D’abord, il faut intégrer dans l’opération le loyer perçu annuellement. Ensuite, il est nécessaire de considérer le prix total de l’achat. Les deux montants seront divisés entre eux en veillant à ce que le prix total de l’achat soit visible sur le dénominateur. Après le chiffre sera multiplié par 100 pour disposer d’un taux. 

Le rapport locatif net

Le calcul prévoit une ventilation des différents types de charges. À l’inverse de la rentabilité brute, il fait intervenir en plus les charges, les taxes foncières, les intérêts ainsi que les impôts. L’analyse est souvent complexe, il est donc judicieux de se fier à des simulateurs présents en ligne. Si vous teniez quand même à faire l’étude financière, voici la formule : 

Rentabilité net= (Loyer annuel – intérêts – charges – impôts-taxe foncière) x (les coûts directs + le prix d’achat). Enfin, le chiffre indiqué sera multiplié par 100. 

En règle générale, quand le rapport affiche 10 %, vous pouvez vous lancer dans l’investissement. Toutefois, il faut tenir compte de l’emplacement ou des vacances d’occupation. Ces éléments peuvent impacter sur vos données.

Ajouter un commentaire